Qui sont les quatre jihadistes françaises que la Turquie compte expulser, avec leurs enfants, vers la France ?

franceinfo

Leur sort est longtemps resté incertain. La Turquie a annoncé, lundi 11 novembre, qu'elle allait expulser vers la France onze ressortissants français qu'elle détient dans ses prisons, et qui ont été membres du groupe terroriste Etat islamique. Selon nos informations, il s'agit de quatre femmes et de leurs sept enfants. Ces femmes sont visées par des informations judiciaires en France pour "association de malfaiteurs terroristes", un crime passible de dix ans de réclusion. Des sources concordantes ont transmis à France Télévisions leurs identités. Voici ce que l'on sait de leur parcours.

Amandine Le Coz

Cette jeune femme, aujourd'hui âgée de 29 ans, est originaire de Domont, dans le Val-d'Oise. Pour un article publié en novembre 2018, Le Point avait rencontré ses parents. Ceux-ci décrivaient, photos à l'appui, une jeune femme qui rêvait de devenir mannequin, avant de se tourner vers l'islam radical. "On n'a pas compris, racontait sa mère. Les jupes de plus en plus longues, les cris quand elle découvrait du porc dans le frigo…" En 2014, elle part en Syrie, où elle épouse un Marocain qu'elle avait rencontré sur internet, expliquent Le Parisien et Le Point. Le couple s'installe à Raqqa. L'hebdomadaire explique que son premier mari meurt au combat, et qu'elle épouse un deuxième homme, un Algérien. Avant de fuir et de se (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi