Quatre femmes journalistes expérimentées poursuivent la BBC pour discrimination

Quatre journalistes femmes expérimentées poursuivent la BBC, qu'elles accusent de discrimination (Justin TALLIS)
Quatre journalistes femmes expérimentées poursuivent la BBC, qu'elles accusent de discrimination (Justin TALLIS)

Quatre journalistes femmes expérimentées poursuivent la BBC, qu'elles accusent de discrimination, après avoir été écartées de postes de présentation lors de la fusion entre ses chaînes nationale et internationale d'information, BBC News et BBC World News.

Figures connues des téléspectateurs de la BBC Martine Croxall, Karin Giannone, Kasia Madera et Annita McVeigh, âgées de 48 à 55 ans, accusent le groupe public de discrimination sexuelle et liée à l'âge, ce dont ce dernier se défend.

Dans leurs témoignages écrits, présentés mercredi à l'occasion d'une audience préliminaire devant un tribunal spécialisé dans les litiges professionnels, elles dénoncent un processus de recrutement "truqué" à la suite de la réorganisation des chaînes d'information de la BBC, annoncée en 2022.

Elles se plaignent notamment de "discrimination" et "harcèlement" pour avoir subi un "environnement hostile, dégradant, intimidant sur le lieu de travail". Le tout, accusent-elles, en raison d'un processus de "recrutement fantoche où nos postes étaient fermés même si les licenciements n'étaient pas véritables".

Elles affirment avoir subi rétrogradations et baisses de salaires après la fusion, qu'"aucun" de leurs collègues hommes ou jeunes femmes n'ont connu.

La BBC défend quant à elle un processus "rigoureux et juste".

Début 2020, la justice avait donné raison à une présentatrice, Samira Ahmed, qui avait poursuivi la BBC pour discrimination salariale car elle était payée six fois moins que son homologue masculin.

spe/bd/clr