Quatre députés LaREM ciblés par des manifestants contre la réforme des retraites

1 / 2

Quatre députés LaREM ciblés par des manifestants contre la réforme des retraites

Quatre députés LaREM ont été la cible ce jeudi de manifestants à leur permanence ou au domicile de leur famille, des actes "inqualifiables" selon de nombreux élus, au huitième jour d'une mobilisation contre la réforme des retraites.

"Aujourd'hui, une quarantaine de syndicalistes et gilets jaunes ont manifesté devant le domicile de mes parents et se sont introduits sur le site de l'entreprise de ma soeur. La ligne rouge a été franchie. Rien ne justifie la violation des sphères privées et familiales", a tweeté Anne-Laure Cattelot (députée du Nord).

"Depuis plus d'un an, des barrières ont sauté"

Dans un communiqué, elle évoque des personnes "très agressives", notamment issues de la CGT dont des cheminots, de Sud Rail et "quelques gilets jaunes", soulignant avoir "toujours eu à coeur de défendre le droit de grève".

L'élue a reçu de nombreux soutiens sur le réseau social, dont le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau, qui a dénoncé un acte "inqualifiable, injustifiable, inacceptable", ou le chef de file des élus LaREM Gilles Le Gendre qui a pointé de "détestables tentatives d'intimidation". 

Pour le président de l'Assemblée Richard Ferrand (LaREM), "les intimidations, les atteintes à la sphère privée des parlementaires sont des pratiques intolérables dans une grande démocratie".

"Depuis plus d'un an, des barrières ont sauté: on s'en prend aux députés, à leur permanence et pire encore à leur domicile privé....

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi