Quatre choses à retenir de l'interview de François Fillon sur France 2

Vincent Matalon, Thomas Baïetto

Il n'est pas "jusqu'au-boutiste, mais..." Invité du journal de 20 heures de Laurent Delahousse sur France 2, François Fillon a indiqué que "personne ne [pouvait] aujourd'hui [l']empêcher d'être candidat", tout en assurant qu'il comptait prendre des initiatives pour "rassembler la famille de la droite". Franceinfo revient sur les quatre infos à retenir de l'interview du candidat mis sous pression par son propre camp.

1Il ne retire pas sa candidature

La question était sur toutes les lèvres après le rassemblement organisé par le candidat place du Trocadéro à Paris. Non, François Fillon ne compte pas retirer sa candidature. "Démocratiquement, j'ai été désigné. J'ai 1 500 parrainages. Ma campagne, malgré les défections, se déroule. Personne n'a le pouvoir de m'obliger à retirer ma candidature", a assené le vainqueur de la primaire de la droite.


"Ça ne veut pas dire que je ne discute pas, que je n'écoute pas. Mais c'est ma décision, qui a été confortée par le rassemblement populaire organisé aujourd'hui, qui a été une réussite contrairement à ce que certains annonçaient", a continué François Fillon.


2Il juge qu'une candidature "improvisée" mènerait à "l'échec"

Alors qu'un sondage publié dimanche le donne largement distancé par le duo Macron-Le Pen, au contraire d'Alain Juppé, François Fillon a estimé qu'une candidature alternative à la sienne "aboutirait à une impasse pour [sa] famille politique".

Toute candidature improvisée, à 50 jours de l'élection, avec un projet qui ne serait pas radical comme le mien, conduirait à un échec.

François Fillon

sur France 2

3Il se dit "innocent" sur le fond

Mis face à ses contradictions par rapport à ses déclarations sur l'exemplarité des élus lors du débat de la primaire à droite, François Fillon a indiqué "ne pas avoir changé sur ces questions". "Je ne renie (...) Lire la suite sur Francetv info

Georges Fenech appelle sa famille politique à désigner "sans tarder" un candidat et propose François Baroin
"Je suis autiste" : quand des internautes atteints de troubles autistiques répondent à François Fillon
Présidentielle : nouvelle journée cruciale pour Fillon et les Républicains
Présidentielle - Fromantin (UDI) : "Fillon doit se servir de ce moment pour devenir le candidat de tous les Français"
Présidentielle : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse d'Alain Juppé

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages