Quatre auteurs de tweets anti-Asiatiques condamnés à un stage de citoyenneté

·1 min de lecture

Ce mercredi 26 mai, la 17e chambre du tribunal judiciaire de Paris a condamné quatre auteurs de tweets incitant à la haine anti-asiatique à un stage de citoyenneté. Un cinquième a été relaxé.

Quatre jeunes internautes ont été condamnés ce mercredi 26 mai à un stage de citoyenneté d’une durée de 2 jours. Ils étaient poursuivis pour avoir publié des messages de haine anti-Asiatiques sur Twitter en octobre dernier dans le contexte d'un reconfinement dont des internautes avaient rendu les " Chinois " responsables. Ils ont également tous été condamnés à payer 250 euros de dommages et intérêts à l’Association des Jeunes Chinois de France (AJCF). Un cinquième internaute a été acquitté.Entre 19 et 25 ansLeurs auteurs ont tous entre 19 et 25 ans et leurs explications diffèrent, bien qu'ils étaient tous poursuivis pour " injure publique à caractère raciste et provocation à commettre un crime ou un délit ". Pour l'un, il s'agissait d'exprimer sa frustration face aux mesures sanitaires, un autre n'aurait fait que reprendre une citation issue du catch pour l'adapter à la situation et faire une blague. Un dernier affirme partager son compte avec un Américain et n'avoir jamais écrit le tweet pour lequel il comparaissait.Alors qu'ils risquaient jusqu'à cinq ans de prison, les parties civiles avaient plutôt demandé des dommages et intérêts allant de 1 euro symbolique à 6 000 euros. Des stages de sensibilisation au sein d'associations de lutte contre le racisme avaient aussi été...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

La grippe asiatique de 1957 : histoire d’une pandémie oubliée

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Conflit israelo-palestinien : au moins 20 morts, dont neuf enfants

Policier tué à Avignon : quatre personnes interpellées à Remoulins, dans le Gard

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes