Quatorze rappeurs réunis pour l’album du PSG… Mais pas une seule rappeuse

Un casting international, mais en non-mixité. Le 2 août, le Paris Saint-Germain a annoncé la sortie prochaine d’un album en l’honneur du club de foot. Intitulée Ici, c’est Paris, la compilation sera faite en collaboration avec La Ruche, Industreet et Rec. 118. C’est d’ailleurs ce dernier label qui a publié la première vidéo promotionnelle sur son compte Instagram. Pour le dixième titre de champion de France du club, le groupe N’Seven7 avait déjà sorti le morceau inédit “Paris est magique” pour le club. “Ce premier pas, ce premier son n’était pas anodin, il annonçait subtilement l’arrivée d’un album multi artistes à venir”, révèle Rec. 118. Dans ce post Instagram, le label créé par William Edorh a révélé les premiers noms des artistes qui figureront sur la compilation. Problème : aucune femme n’a été annoncée.

C’est Madame Rap, média consacré aux femmes et à la communauté LGBT+ dans le rap, qui a noté l’absence criante d’artistes féminines au sein des noms diffusés. “Ici c’est Paris, sauf pour les femmes. On ne change pas une équipe qui gagne hein”, peut-on lire sur leur compte Instagram. Malgré un projet censé être un “véritable hommage au quotidien de la jeunesse parisienne”, aucun nom féminin ne figure parmi ce casting “aussi bien français qu’international". Parmi ceux annoncés : Ckay, Leto, Koba LaD, Mig, Omah Lay, Timal, Capo Plaza, Guy2Bezbar, Hornet La Frappe, Naza, DA Uzi, Driks, Bolemvn et Vegedream.

Pourtant, le label en question n’est pas uniquement masculin. Il a notamment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Ça ne m'intéresse pas d'avoir 23 ans" : Renée Zellweger plaide pour le droit des femmes de vieillir
Violences obstétricales : les témoignages se multiplient après une décision de l'ONU en faveur d'une victime
Une illustratrice espagnole gomme la prothèse d’une mannequin pour une campagne se voulant inclusive
Dépénalisation de l'homosexualité : des sénateurs demandent réparation pour les personnes condamnées par la France
L’amitié entre riches et pauvres pourrait réduire les inégalités sociales, selon une étude

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles