Quatennens de retour à l’Assemblée nationale ? La majorité et la gauche renvoient la balle à LFI

POLITIQUE - Deux mois après le début de l’affaire Quatennens, les politiques de tout bord sont toujours aussi mal à l’aise. Et la perspective du possible retour du député insoumis à l’Assemblée nationale n’aide pas à dissiper leur embarras.

Alors que l’arrêt maladie du député LFI a récemment pris fin, ce dernier s’est exprimé sur Twitter samedi 12 novembre, une première depuis qu’il a reconnu des gestes violents envers son épouse. Si les Insoumis ont récemment évoqué une « réflexion » sur un possible retour au Palais Bourbon d’Adrien Quatennens, au sein de la NUPES, comme de la majorité, le sujet est délicat.

La députée écologiste Sandrine Rousseau a estimé dimanche « impossible » le retour immédiat à l’Assemblée d’Adrien Quatennens (LFI), qui a reconnu des violences conjugales, et lui demande de « prouver aux femmes que son retour pourrait servir ce combat-là ».

Interrogé sur France Info ce lundi, Fabien Roussel a invité les députés La France insoumise à en discuter avec le reste de la NUPES : « Ce serait plutôt sain qu’on ait un échange là-dessus, parce qu’effectivement on va nous interroger. »

« On va voir comment il va faire »

Du côté de la majorité, députés et ministres ne cachent pas leur embarras, mais appellent autant Adrien Quatennens que son groupe politique à prendre leurs responsabilités. Interrogé sur BFMTV, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran s’est dit « très mal à l’aise » quant à un éventuel retour, tout en indiquant qu’il ne lui revenait pas à lui « de décider à sa place s’il doit rester député ou rester dans son groupe politique. »

« On va voir comment il va faire, je ne crois pas qu’il puisse rentrer sur la pointe des pieds (...) On va voir comment il assume et comme son groupe politique assume cette situation », a commenté le député Renaissance Sylvain Maillard.

Sur Public Sénat, l’Insoumis Alexis Corbière avait indiqué jeudi qu’il n’y a « rien d’établi » mais que « la présidente du groupe » Mathilde Panot « a fait savoir qu’une réflexion était engagée » sur un possible retour d’Adrien Quatennens à l’Assemblée.

À voir également sur le HuffPost :

Lire aussi