Quatennens dénonce un hommage "insuffisant" à Samuel Paty, décidé par une instance "opaque"

·1 min de lecture

À l'école, comment rendre hommage à Samuel Paty, décapité à Conflans-Sainte-Honorine il y a deux semaines ? "Pour renforcer les valeurs de la République", la lecture de la lettre de Jaurès "aux instituteurs et institutrices" de 1888 sera l'un des temps forts de cet hommage rendu lundi dans les établissements scolaires à ce professeur assassiné par un terroriste. Contrairement à ce qui avait été annoncé, la rentrée ne sera pas décalée à 10 heures. C'est la raison pour laquelle Adrien Quatennens, député LFI du Nord, considère au micro d'Europe 1 qu'il s'agit d'un hommage "insuffisant".

Quatennens voulait une rentrée décalée

"C'est le conseil de Défense, instance opaque, qui a décidé de modifier de l'hommage à Samuel Paty", avance le coordinateur de La France insoumise dans le Grand Rendez-vous Europe 1/CNews/Les Échos. D'après lui, l'hommage "aurait mérité un vrai temps de discussion entre professeurs" sur la question de l'enseignement de la liberté d'expression et de la laïcité. Il y aura une minute de silence à 11 heures, après la lecture de la lettre de Jean Jaurès.

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous en podcast et en replay ici

Pour Adrien Quatennens, "on aurait pu penser que la rentrée était décalée d'une journée" pour préparer au professeur d'histoire-géographie d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dont la mort a plongé la France dans l'effroi vendredi 16 octobre.


Lire la suite sur Europe1