Quarante jours enfermés dans une grotte, coupés du monde et de la perception du temps : bienvenue dans l'expérience Deep Time

franceinfo
·1 min de lecture

C’est ici, à l’entrée de la grotte de Lombrives en Ariège, la plus grande d’Europe, que s’arrête la vie des hommes. Ici, dans ce long boyau qui s’enfonce sur près d’un kilomètre, ici où le seul bruit est celui des gouttes d’eau qui tombent sur le sol calcaire. "Et c’est là que commence l’univers de Deep Time", sourit Christian Clot, le créateur de cette mission scientifique extraordinaire qui attend 15 Français, sept femmes et huit hommes. Dimanche 14 mars à 20 heures, ils vont s’enfoncer dans la grotte et y vivre pendant 40 jours, complètement coupés du monde. Ni horloge, ni téléphone, ni lumière du jour et aucun contact avec l’extérieur. Le but est notamment de recueillir des informations sur les phénomènes de désorientation, de gestion du temps, de gestion de la vie d’un groupe soumis à ces conditions extrêmes.

"On a plusieurs installations. On a un lieu de vie, on a construit un plancher pour pouvoir y vivre le mieux possible, explique Christian Clot. On a le lieu d’habitation qui sera constitué de tentes mais aussi un certain nombre d’espaces." L'un est reservé au travail scientifique. "On a construit une cabane protégée pour pouvoir travailler correctement." Une source en eau potable, des vivres, un peu d’électricité… L’équipe pourra vivre coupée du monde et surtout coupée du temps. Pas de montre, pas de lever ni de coucher du soleil… C’est ça que Deep Time veut étudier avec des applications concrètes, détaille Christian Clot.

"On parle de s’installer sur la Lune (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi