Quarantaine stricte, partielle ou inexistante : comment les pays européens organisent la réouverture de leurs frontières malgré le risque épidémique

franceinfo

Le gouvernement italien a annoncé, samedi 16 mai, qu'il allait rouvrir les frontières du pays aux touristes de l'Union européenne et annuler la quarantaine obligatoire pour les visiteurs étrangers dans la péninsule, à partir du 3 juin. Cette décision, prise pour sauver le tourisme dans la péninsule, fait exception au sein de l'Union européenne, où la quarantaine reste de mise pour bon nombre de voyageurs. Depuis deux mois, la quasi-totalité des frontières à l'intérieur de l'espace européen (espace Schengen, Union européenne et Royaume-Uni) font l'objet de fortes restrictions.

>> Suivez les dernières informations sur le déconfinement dans notre direct

Comme la France, plusieurs pays ont choisi de placer leurs entrants en quarantaine, par crainte de voir circuler le Covid-19. Mais quelques exceptions demeurent, à commencer par le Royaume-Uni. Franceinfo fait le point sur la situation de nos voisins, dont la législation est mouvante et pourrait évoluer dans les prochains jours.

Ceux qui imposent une quarantaine stricte

- L'Espagne

Soucieuses d'encadrer le déconfinement progressif de ce pays particulièrement touché par l'épidémie, les autorités espagnoles ont annoncé qu'elles feraient respecter, à compter du vendredi 22 mai, une période de deux semaines de quarantaine pour tout (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi