Une annonce coquine sur Pôle emploi

"Recrutement hommes et femmes pour tournage porno - Urgence" Voilà de quoi faire baisser le chômage en France ? Dans une offre mise en ligne dans la catégorie "Art dramatique", Pôle emploi proposait depuis quelques jours un rôle de "figurant" dans une "grande maison de production de films X". Après qu'elle a été raillée sur les réseaux sociaux, l'annonce a été supprimée du site. L'établissement public ne précise pas si le poste a été pourvu...

Qui va candidater ?



A "tous ceux qui rêvent de devenir star"

L'offre s'adressait à des "personnes très sérieuses et indépendantes", pour faire d'elles des "stars porno". "C'est donc le moment pour tous ceux qui rêvent de devenir star", écrivait l'employeur Accademy Sex & Productions, avant de préciser que le prochain tournage aurait lieu à Nantes le 17 mars. Contrat à durée indéterminée, nombreux voyages à la clé et débutants acceptés. La rémunération n'était pas précisée.  



La réaction d'un Twittos



Ce n'est pas une première pour Pôle emploi qui s'est déjà démarqué par ses offres à caractère sexuel. En 2010, l'Etablissement public avait proposé un job d'animatrice de messagerie rose ; en 2012, il suggérait à une animatrice de 53 ans de se reconvertir en "danseuse topless" dans une boîte de nuit de la région montpelliéraine.

Les dérapages des offres d'emploi

Les sites de recrutement, qui ne parviennent pas à modérer toutes les annonces, laissent régulièrement passer des offres choquantes. L'Apec a ainsi été épinglée en février dernier pour avoir publié une annonce polémique à l'intention d'un consultant devant être "pour les caricatures et contre le communautarisme". Le site graphic-jobs avait quant à lui indigné les internautes en diffusant une offre s'adressant à un candidat "si possible pas juif".

Découvrez d'autres annonces qui ont suscité la polémique.