Qualifiée au second tour, Le Pen veut faire mentir les sondages face à Macron

Arrivée deuxième du premier tour, la candidate du Front national est donné largement perdante, par les sondages, dans son duel de dimanche 7 mai face au représentant d'En Marche!. 

A peine les premiers résultats du premier tour tombés, les sondages ont livré leurs enseignements pour le duel qui verra s'opposer Emmanuel Macron et Marine Le Pen le 7 mai prochain. Et le résultat semble sans appel: le candidat d'En Marche! le remportera haut la main. Pour tenter de convaincre, et de renverser la tendance, la candidate du Front national tiendra deux grands meetings: à Nice, ce jeudi, et au Parc des Expositions à Villepinte, près de Paris, à l'occasion du 1er mai.

"La première étape qui doit conduire les Français à l'Elysée est franchie", s'est exclamé Marine Le Pen depuis Hénin-Beaumont au soir de sa deuxième place avec ses quelques 22%. "Le résultat est historique", assure-t-elle. Car en comparaison avec la qualification historique de son père à l'élection présidentielle de 2002, le score de la présidente du FN était annoncé depuis plusieurs années. Les enquêtes d'opinion, dont les derniers sondages l'ont vue passer de 26% d'intentions de vote mi-mars à 22% ces derniers jours, se sont globalement vérifiées, y compris en l'annonçant au second tour depuis le printemps 2013.

La "grande alternance"

Depuis 2012, et ses 17,9% au premier tour, Marine Le Pen a capitalisé sur les difficultés du quinquennat de François Hollande marqué par les attaques terroristes, la croissance en berne et un chômage fort. A cela s'est ajouté la déliquescence du PS englué dans ses...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages