Qualifié de mari violent, Johnny Depp perd son procès contre le tabloïd The Sun

·1 min de lecture

Le procès pour diffamation opposant Johnny Depp au tabloïd The Sun, qui a qualifié l'acteur de "frappeur de femmes", a su captiver les foules. Très médiatisée, cette bataille juridique pour redorer le nom de l'ex star de la saga Pirates des Caraïbes a surtout été le théâtre de nombreuses révélations et règlements de compte en juillet dernier. L'acteur et son ex épouse Amber Heard (34 ans) ont ainsi lavé leur linge sale en public : Johnny Depp, dont des photos de son visage tuméfié ont troublé l'audience, a ainsi révélé la raison choquante pour laquelle il a mis un terme à son mariage avec l'actrice, laquelle a également livré sa version des faits affirmant avoir eu peur de son ex mari ("J'ai eu peur qu'il me tue") et livrant d'étonnants détails sur le début de leur relation amoureuse... Mais alors que l'image d'Amber Heard - qui a déjà avoué avoir frappé l'acteur- commençait sérieusement à s'écorner (après le témoignage d'une ancienne assistante qui accusait l'actrice d'avoir "volé" cette histoire d'agression sexuelle et celui Whitney Henriquez qui aurait dépeint sa soeur Amber Heard comme "extrêmement violente"), la Haute Cour de Londres n'a pas tranché en faveur de Johnny Depp.

Soutenu par son ex compagne Vanessa Paradis, Johnny Depp a perdu cette bataille. Dans son jugement de 128 pages rendu ce lundi et cité par le Guardian, la juge Andrew Nicol a estimé que News Group Newspapers (NGN), la société éditrice du quotidien, a su démontrer que ses qualifications publiées sur l'acteur (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Michael J. Fox (Retour vers le futur) : ses confidences sur sa mémoire "ruinée" par la maladie de Parkinson
Elsa Raven : décès de la comédienne vue dans Titanic et Retour vers le futur
"Enfin des nouvelles" : les fans d'Alain Delon ravis après un message de sa fille Anouchka (VIDEO)
Claude Giraud, acteur de Rabbi Jacob et voix culte du cinéma, est mort
Jean-Paul Belmondo : son surprenant réflexe quand il revoit un de ses vieux films