Qualcomm veut faire interdire la vente des iPhone aux Etats-Unis

Qualcomm a saisi une agence fédérale américaine pour interdire l’importation des iPhone sur le sol américain. Cela aurait pour conséquence d’y rendre indisponible le smartphone d’Apple. Un nouvel épisode de la guerre qui oppose désormais les deux sociétés.

Dans la bataille qui oppose Apple à Qualcomm, tous les coups sont permis. Le fabricant des puces modem utilisées dans les iPhone tente désormais de bloquer les importations des smartphones d’Apple vers les Etats-Unis. Cela rendrait impossible l’entrée sur le territoire américain des iPhone, tous fabriqués en Chine. 

Pour parvenir à ses fins, Qualcomm aurait ainsi saisi l’International Trade Commission (ITC), révèle Bloomberg. Les commissaires de cette agence fédérale basée à Washington, qualifiée de « quasi-judiciaire », a le pouvoir de bloquer les importations sur le sol américain. C’est par exemple l’ITC qui avait accédé un temps à la demande de Samsung de déjà interdire l’importation d’iPhone en 2013. C’était alors encore l’époque de la guerre judiciaire portant sur les brevets qui avait opposé les deux marques pendant plusieurs années.

La Maison-Blanche aura son mode à dire

La décision n’avait toutefois pas été appliquée, rejetée alors par l’administration Obama ; la Maison-Blanche ayant en effet cette possibilité. En 1985, Ronald Reagan avait par exemple passé outre la décision de l’ITC d’interdire l’importation de piles alcalines aux Etats-Unis ; au détriment de Duracell qui en avait fait la demande.

Le choix de Qualcomm de saisir l’agence fédérale tient en sa rapidité de décision par rapport aux procédures déjà engagées entre les...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages