Le quadruple meurtre d’Orvault serait lié à des «pièces d’or»

Libération.fr
Une photo prise le 1er mars 2017 à Orvault, près de Nantes, montre la maison de la famille Troadec.

Le beau-frère de Pascal Troadec a été présenté lundi aux juges d’instruction pour ses quatre «assassinats». Sa compagne est soupçonnée de l’avoir aidé à faire disparaître les corps de son frère, de sa belle-sœur et de leurs deux enfants.

L’énigme autour de la disparition des Troadec à Orvault (Loire-Atlantique) a été en grande partie résolue, avec les aveux du beau-frère du père de famille. Hubert Caoussin a été présenté lundi aux deux juges d’instruction en charge de l’enquête pour être mis en examen pour «assassinats» et «atteinte à l’intégrité d’un cadavre». Le parquet a réclamé son placement en détention provisoire, tout comme celui de sa compagne Lydie Troadec, sœur du père de famille nantais. Celle-ci est poursuivie pour «modification de l’état des lieux d’un crime» et «recel de cadavres», après avoir aidé son compagnon à faire disparaître les preuves de son crime.

Hubert Caoussin s’opposait à Pascal Troadec depuis une dizaine d’années autour d’un «litige successoral», a précisé le procureur de la République de Nantes lors d’une conférence de presse. Le premier était «persuadé» que le second «avait pu récupérer [dans le cadre d’un héritage] des pièces d’or» qui «auraient dû être partagées avec le reste de la famille». De «très fortes altercations» auraient ainsi éclaté entre les deux lors de repas de famille, selon Pierre Sennès.

L’audition du couple a également permis d’en savoir plus sur le déroulé des faits criminels, qui ont eu lieu les 16 et 17 février dernier. Hubert Caoussin, qui habite avec sa compagne à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère), se serait rendu «à la nuit tombante» à Orvault, à plus de 250 km, pour «espionner» la famille dans le cadre de ce conflit successoral. Scène surréaliste, il aurait appliqué un stéthoscope sur les fenêtres et les portes des Troadec pour tenter de surprendre leurs conversations ! L’homme s’était finalement caché dans le garage de la maison, et n’en était sorti qu’une fois la famille couchée pour récupérer «une clé (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Législatives: pas de vote électronique pour les Français de l’étranger
La justice refait le match entre un promoteur et des associations de droit au logement
Faire battre le FN, «l’ultime devoir» de Hollande et Cazeneuve
François Hollande, résident de la République
Présidentielle: affaire Fillon, la campagne confisquée

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages