« Qu’elle s’en aille ! » : à Caen, Jean-Luc Mélenchon défie Élisabeth Borne

Défait au premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon caresse depuis le rêve d'être nommé Premier ministre après les élections législatives.
Défait au premier tour de l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon caresse depuis le rêve d'être nommé Premier ministre après les élections législatives.

Plongée dans la lumière tamisée du centre de congrès de Caen (Calvados), mercredi 8 juin, une foule compacte s'impatiente. « Où est Méluche ? ! » grommellent certains. « On n'est pas venus pour eux », murmurent quelques-uns. Pour assister au « show » qu'allait leur offrir Jean-Luc Mélenchon, ils ont dû s'armer de patience. Et applaudir à tout rompre chaque candidat de la Nupes pour masquer leur agacement. Olivier Faure, premier secrétaire du PS et fervent artisan de l'accord, les divertit en lançant quelques saillies sur la faiblesse du parti dont il tient pourtant encore les rênes. « Je dois avouer que je m'étais habitué à des salles plus petites », s'amuse-t-il, dans une allusion, à peine voilée, à la campagne désastreuse d'Anne Hidalgo, qui n'a récolté que 1,7 % des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle.

« Voilà notre messie ! » scande soudain un homme en apercevant Mélenchon sur l'écran géant de la salle. Fendant difficilement la foule de sympathisants amassés, faute de place, aux portes du meeting, « Méluche » savoure son moment. Toutes les mains se tendent vers le leader des Insoumis, accueilli en véritable sauveur d'une gauche éparpillée façon puzzle il y a encore quelques mois. Ceux qui sont restés dans la salle du centre de congrès ne quittent pas l'écran des yeux et tardent à se rasseoir, trépignant d'impatience.

À LIRE AUSSIMacron et la menace d'une majorité relative

Adoubé par ces militants et ragaillardi par les récents sondages [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles