Qu’est-ce qu’un « métier en tension » ?

© Jacques Witt/Sipa

Le terme « métier en tension » est utilisé quand l’offre de recrutement est supérieure à la demande des candidats. Une étude de la Dares, le service de statistiques du ministère du Travail, parue en 2021, a identifié une trentaine de métiers particulièrement en tension l'année précédente, comme la métallurgie, le BTP ou la maintenance informatique. Ces tensions ont été mesurées à l'aide d'un indicateur prenant en compte les difficultés de recrutement anticipées, le nombre d'offres d'emploi, la facilité des demandeurs d'emploi à retrouver un emploi ainsi que d'autres indicateurs sur les causes des tensions.

Retrouvez ici, toutes les antisèches du Journal du Dimanche

Parmi les métiers en tension les plus recherchés, on retrouve également des agents d'entretien, aides soignants, aides à domicile, employés de restauration, ouvriers non qualifiés, agents de sécurité, mais aussi des infirmiers ou des ingénieurs.

Ce manque de candidatures peut s’expliquer par un déficit de formation. Mais également en raison d’un manque d’attractivité du métier, que ce soit en raison des conditions salariales, des conditions de travail (horaires tardifs, travail le week-end) ou des conditions contractuelles (emplois en CDD au lieu de CDI par exemple).

La liste des métiers en tension est fixée à intervalles réguliers par décret. Le gouvernement prévoit de la réviser pour début 2023. La réforme de l’exécutif vise à ouvrir la politique à un changement réclamé de longue date par les syndicats : permettr...


Lire la suite sur LeJDD