Qu’est-ce qu’une fiche S ?

La fiche S est un outil d’alerte pour les forces de l’ordre créé à l’initiative des services de renseignement. Contrairement aux idées reçues, elle ne constitue ni un motif d’enfermement, ni un indicateur de dangerosité d’une personne, ni un outil de suivi de radicalisation. Une fiche S est attribuée à une personne lorsque cette dernière a été soupçonnée de vouloir porter atteinte aux intérêts de l’État. Le S est pour « sûreté de l’État ».

Retrouvez toutes les antisèches du JDD

La fiche S est une catégorie figurant au fichier des personnes recherchées (FPR). Ce fichier, créé en 1969, comporterait environ 620 000 noms en 2018 de mineurs en fugue, d’évadés de prison, de membres du grand banditisme, de militants politiques ou écologistes radicaux etc... D’autres lettres comme « M » pour mineurs en fugue ou « V » pour les évadés sont utilisées. Le FPR contient 21 catégories au total.

La fiche S permet donc de remonter des informations et non de placer quelqu’un sous surveillance active. C’est un moyen d’investigation. Il n’est pas autorisé d’arrêter quelqu’un ou de l’expulser au simple motif qu’il a une fiche S.

Selon le décret de 2010 en vigueur, la fiche S contient l’état civil, le signalement, la photographie, les motifs de recherche, la conduite à tenir en cas de découverte et quelques autres détails. Depuis Schengen, ce fichage est devenu européen. Une base commune de fiches a été créée à cet effet. Une fiche S est temporaire, si une personne fichée S ne commet aucun...


Lire la suite sur LeJDD