Qu’est ce qu’une bombe sale ?

© Metin Aktas/Anadolu Agency Metin Aktas via AFP

La bombe sale ou « dispositif de dispersion radiologique » est un mélange d'explosifs conventionnels, comme la dynamite par exemple, auxquels sont ajoutées des substances nucléaires, radiologiques ou chimiques. Celles-ci peuvent notamment provenir de déchets industriels, militaires ou médicaux. L’« intérêt » par rapport à une bombe dite classique consiste à disperser des substances radioactives au moment de son explosion. La bombe sale contamine ainsi une zone géographique et les personnes qui s'y trouvent sur un rayon plus ou moins large en fonction de sa puissance et de la météo, qui peut favoriser la dispersion des substances nocives.

Retrouvez ici toutes nos antisèches

Les bombes sales ne sont pas considérées comme une arme atomique, dont l'explosion résulte de la fission ou de la fusion nucléaire. « Une bombe sale n'est pas une arme de destruction massive, mais une arme de perturbation massive qui vise principalement à contaminer et à faire peur », explique ainsi la Commission de régulation nucléaire américaine.

Lire aussi - « Bombe sale » : l’Otan met en garde Moscou et dénonce de « fausses allégations »

Dans l’Histoire, on ne trouve aucun précédent du recours à ce type de bombe par un État institué.

À écouter également : 


Retrouvez cet article sur LeJDD