Qu’est-ce que le "porno de pauvreté", cette pratique immonde qui vise des enfants ?

Au Malawi, un business des plus malsain inquiète de plus en plus. Depuis quelques années, un cinéaste chinois (qui utilise un faux-nom) tourne des vidéos humiliantes avec des enfants en échange de quelques piécettes ou de la nourriture. Des vidéos clairement racistes dont certains Chinois raffoleraient... De plus en plus d’enfants "ridiculisés" acceptent à moitié malgré eux cet immonde marchandage. Pour le plaisir de spectateurs de plus en plus nombreux, les enfants pauvres sont filmés en train de mendier de la nourriture, en train de faire des massages au cinéaste ou de lui laver les pieds en échange de quelques pièces, rapporte le journaliste de C à Vous. Ce "porno de pauvreté" comme ils l’appellent devient de plus en plus florissant. Interrogé en caméra cachée par la BBC, il explique à quel point son business est lucratif : "J’ai déjà fait 380 vidéos en un seul jour. Il y avait 50 enfants, un groupe le matin, un groupe l’après-midi", explique-t-il. "S’ils font bien le boulot, ils ont une récompense, une friandise", continue-t-il. À 28,5€ par vidéo, c’est une petite fortune que cet homme amasse sur la misère des enfants.

Même si les vidéos tournées sont clairement racistes, dans les petits villages, le cinéaste est vu comme un bienfaiteur, puisqu’il nourrit les enfants. Face à la caméra, il contredit ses propos filmés en caméra cachée et assure ne pas gagner d’argent en tournant ces vidéos, qu’il réaliserait seulement le but de "diffuser la culture chinoise dans la communauté (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles