Publicité

Qu’est-ce que Neuralink, l’implant cérébral d’Elon Musk ?

Une première pour Elon Musk. Le premier implant cérébral Neuralink, du nom de la start-up du milliardaire américain, a été posé sur un être humain le 28 janvier. Concrètement, il s’agit d’une puce cérébrale de la taille d‘une pièce de monnaie composée de milliers d’électrodes fixées sur une centaine de fils « ultra-flexibles ». Une fois en place, elle recueille les données cérébrales de mouvement du patient avant de les envoyer sur les ordinateurs de la start-up.

Retrouvez toutes les antisèches du JDD

Cette entreprise a connu un succès notable après avoir reçu l'approbation de l’Agence américaine de régulation des médicaments et appareils médicaux (FDA) en mai dernier. Son dispositif, déjà testé sur un macaque, lui a permis de jouer au jeu vidéo "Pong" sans utiliser de manette ou de clavier. Cependant, cette réussite est à mettre en perspective avec la mort de 1 500 animaux (singes, cochons, rongeurs, etc.) depuis le début des expérimentations en 2018, principalement due à de multiples séries de tests au lieu de tests individuels. Ces décès ont conduit à une enquête fédérale pour violation des lois sur la protection animale.

Néanmoins, Elon Musk vise des objectifs ambitieux comme permettre aux paralysés de marcher, redonner la vue aux aveugles, et traiter des troubles psychologiques comme la dépression. Entre août et novembre, Elon Musk a levé environ 323 millions de dollars pour développer "Telepathy", un implant cérébral qui permettrait de contrôler à distance des obj...


Lire la suite sur LeJDD