Qu’est-ce que le métier d’ouvreur, ces artistes de l’escalade en bloc ?

"C'est un métier assez atypique qui n'existe que dans l'escalade", explique Grégoire de Belmont, cofondateur d'Arkose, un des leaders français dans le domaine. Avec le boom de l'escalade, qui connait un engouement notamment depuis son arrivée aux Jeux olympiques , le métier d'ouvreur s'est développé ces dernières années. Il s'agit des personnes qui placent les prises sur les murs pour créer ainsi différents parcours. Dans l'émission La France bouge , l'entrepreneur ajoute que ces cheminements ont besoin d'être renouvelés régulièrement.

>> Retrouvez toutes les émissions de La France bouge de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

En réalité, les clients habituels "ont besoin d'avoir de nouveaux cheminements pour changer un peu, pour varier les plaisirs et avoir toujours un intérêt à venir essayer", affirme Grégoire de Belmont au micro d'Élisabeth Assayag.

Des professionnels qui créent des "œuvres d'art"

Dans les vingt salles dont dispose l'entreprise en France, les parcours sont renouvelés plusieurs fois par semaine par les ouvreurs. "Ce sont des gens non seulement très forts grimpeurs, mais aussi très créatifs. C'est quelque part une œuvre d'art d'arriver à positionner les prises aux bons endroits pour que ce soit joli à regarder, et qu'on ait envie d'y aller", raconte le cofondateur d'Arkose.

"En plus, il faut que ces parcours soient 'homogènes'", poursuit Grégoire de Belmont. "On a plusieurs niveaux de difficulté, on peut venir grimper en étant gr...


Lire la suite sur Europe1