Qu’est-ce que « l’effet Mandela », ce phénomène qui fabrique de faux souvenirs collectifs ?

© Miho Ikeya/AP/SIPA

Imaginez le bonhomme sur la boîte de Monopoly. D’après vous, il porte un monocle, ou pas ? Si vous imaginez que le personnage du célèbre jeu de société en porte un, vous avez tort. En fait, il n’en a jamais porté. Il se trouve que de nombreuses personnes partagent les mêmes souvenirs erronés. Ce phénomène se produit pour bien d’autres personnages, logos et citations. Par exemple, on pense souvent que Pikachu, le célèbre Pokémon, a le bout de la queue noir, alors que ce n’est pas le cas. Et beaucoup de gens sont convaincus que le logo de la marque de vêtements Fruit of the Loom  comprend une corne d’abondance – alors que non.

Les gens ont tendance à être perplexes lorsqu’ils apprennent qu’ils partagent les mêmes faux souvenirs avec d’autres personnes. Cela s’explique en partie par le fait qu’ils supposent que ce dont ils se souviennent et ce qu’ils oublient devrait être entièrement subjectif et basé sur leurs propres expériences personnelles.

Or, nos recherches montrent que les gens ont tendance à se souvenir et à oublier les mêmes images  les uns que les autres, quelle que soit la diversité de leurs expériences individuelles. Récemment, nous avons montré que ces similitudes dans nos souvenirs s’étendent même à nos faux souvenirs .

Nous avons nommé ce phénomène de faux souvenirs partagés pour certaines images « l’effet Mandela visuel ».

Lire aussi - Un groupe de scientifiques a trouvé une solution étonnante pour lutter contre les fake news

Qu’est-ce que l’effet Mandela ?

L’expr...


Lire la suite sur LeJDD