Qu’est-ce que la greffe fécale, utilisée depuis des millénaires pour soigner ?

·1 min de lecture

Chaque année dans le monde, des greffes fécales thérapeutiques se pratiquent pour soigner certaines infections. En particulier lors des cas de "Clostridium Difficile", causés par une bactérie qui déclenche des diarrhées et une inflammation intestinale. Si les personnes touchées reçoivent les selles d’une personne saine, alors elles guérissent dans 90% des cas. Mais comment cette technique médicale atypique a-t-elle débuté ? David Castello Lopez en raconte les origines, mercredi dans "Historiquement vôtre" sur Europe 1. 

Une technique ancestrale 

"L'apparition de la greffe fécale remonte à l’Antiquité et plus particulièrement à la Chine du 4ème siècle avant J.C. Certains écrits de cette époque mentionnent un fameux… sirop doré. Cette technique a probablement été influencée par les observations animales. Certains étant coprophages, c’est-à-dire qu’ils mangent des déjections.

Une avancée majeure sur les champs de bataille

Si l’on avance dans le temps, un épisode est particulièrement intéressant à raconter. Pendant la Seconde guerre mondiale, les alliés combattaient parfois les nazis sur des champs de bataille en Afrique du Nord. Mais les Allemands présents contractaient régulièrement la dysenterie, des coliques plus ou moins aiguës qui peuvent mener à la mort.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Les nazis ont remarqué que les populations locales malades mangeaient un...


Lire la suite sur Europe1