Ce qu’il faut savoir sur l’anticyclone qui stagne au-dessus de la France depuis 3 semaines

·2 min de lecture

Alors que le mois de janvier est souvent un temps perturbé en France, marqué par des tempêtes et de la neige en plaine, ce début d'année 2022 semble faire exception. Au niveau météo, c'est en effet le calme plat depuis trois semaines. Une situation anticyclonique qui avait déjà marquée le mois d'octobre, puis une quinzaine de jours du mois de décembre. Les fortes ondulations du jet stream, de l'Amérique du nord jusqu'à l'Europe, « coincent » deux masses d'air polaire de manière récurrente : la première au Canada et le nord des États-Unis, la deuxième sur l'est et le nord de l'Europe. Au milieu de ces deux bulles d'air glacial, l'anticyclone est pris au piège entre les îles britanniques et la France.

Une carte de France coupée en deux

Rappelons qu'un anticyclone est une zone de hautes pressions, et une dépression une zone de basses pressions. L'anticyclone est en général associé à du beau temps ensoleillé et sec : c'est en effet le cas sur le sud de la France, avec un ciel bleu azur en Méditerranée et sur tous les massifs, tandis que la moitié nord du pays est plongée sous la grisaille persistante. En cause, la position de l'anticyclone sur l'Atlantique : il apporte l'humidité de l'océan sur le nord de la France, alors que le sud est moins concerné, à l'exception de certaines vallées comme celle de la Garonne. Dans ce contexte très calme, les vents sont quasiment absents et la pollution atmosphérique est de retour. De nombreux pics de pollution se sont produits dans les Hauts-de-France, en région parisienne, au nord-est et dans les vallées de la région Rhône-Alpes.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles