Ce qu’il faut retenir du sommet de Davos

Le 50ème Forum économique mondial de Davos s'est achevé ce vendredi. Guerre commerciale, passe d'armes entre Donald Trump et Greta Thunberg sur le climat, menaces liées à l'intelligence artificielle... Le sommet a été émaillé de nombreux propos et événements notables. "Nous devons rejeter les éternels prophètes de malheur et leurs prédictions d'apocalypse", a ainsi martelé le président américain Donald Trump, devant une salle comble où se tenait Greta Thunberg.

La jeune militante du climat, qui deux heures plus tard animait une session intitulée : "Eviter l'apocalypse climatique", n'a pas été intimidée. "Notre maison brûle toujours. (...) Il faut paniquer", a-t-elle dit, le même vocabulaire que lors de sa première venue à Davos l'an dernier. Greta Thunberg n'a pas été la seule à employer des mots forts. Le secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres a jugé que l'humanité était "perdue" si les émetteurs de CO2 ne faisaient pas plus d'efforts. Le prince Charles a lancé à l'auditoire de patrons et banquiers : "A quoi bon tout l'argent généré dans le monde en continuant de faire des affaires comme si de rien n'était" pour que cette richesse "brûle dans des conditions catastrophiques ?"

Réchauffement climatique

Le Forum de Davos, parfois taxé d'hypocrisie climatique en raison du ballet de jets, hélicoptères et limousines qu'il occasionne chaque année, a multiplié les efforts pour se verdir. Ses organisateurs ont lancé une plateforme "1.000 milliards d'arbres" à planter ou à sauver, un projet assez consensuel pour rallier même Donald Trump. Un assureur suisse a lui eu son petit succès en distribuant des bonnets bleus et en promettant de planter un arbre par couvre-chef distribué. Pas de quoi convaincre Greta Thunberg. La militante - qui s'est vu conseiller par un ministre américain de "faire des études - a mis vendredi un point final sévère aux discussions de la semaine, estimant que les demandes des activistes du climat sur l'arrêt du financement des énergies fossiles

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il installe une selle sur sa trottinette et écope d'une amende
Coronavirus : l'épidémie s'accélère avertit Xi Jinping, notre carte en temps réel
24.000 lettres retrouvées chez un ancien facteur japonais
Jean Paul Gaultier poursuivi par un couturier breton
Boeing reporte son projet d’avion intermédiaire, concurrent de l’A321