Qu’est-ce que le commando Érignac ?

© Pascal POCHARD-CASABIANCA/AFP

Il aura fallu trois procès pour qu’Yvan Colonna, considéré comme le tireur, soit condamné à la réclusion criminelle à perpétuité le 20 juin 2011, sans peine de sûreté. Le « berger de Cargèse » est mort le 21 mars 2022 à Marseille, trois semaines après sa très violente agression perpétrée à la prison d’Arles par un codétenu, fondamentaliste musulman. Une commission d’enquête a été créée à l’assemblée nationale pour faire la lumière sur les dysfonctionnements ayant conduit à son assassinat.

Retrouvez toutes nos antisèches ici

Suite à la mort de Colonna et l’émotion qu’elle a suscitée en Corse, les deux autres membres du commando condamnés en 2003 à la perpétuité, Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, ont finalement été transférés dans la prison de Borgo (Haute-Corse), mais la justice s’est jusque-là opposée à tout aménagement de peine en semi-liberté. Le tribunal d'application des peines antiterroriste doit se pencher demain sur une demande de Ferrandi et Alessandri saura le 31 janvier si sa deuxième demande est acceptée ou non.

Des peines de 15 à 25 ans de prison ont été prononcées contre quatre autres membres du commando. Joseph Versini, Marcel Istria, Martin Ottaviani et Didier Maranelli ont tous été libérés entre 2008 et 2017.

Enfin, condamnés à 30 ans de prison en juillet 2003, Jean Castela et Vincent Andriuzzi, ont été acquittés en appel de « complicité d'assassinat » du préfet Claude Érignac.

À écouter également :


Retrouvez cet article sur LeJDD