Qu’est-ce que le chlordécone ?

© Benoit Durand / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Jeudi, des parties civiles dans le scandale de la pollution des Antilles au chlordécone ont annoncé faire appel du non-lieu prononcé par les juges d’instruction . Le chlordécone est un insecticide utilisé de 1972 à 1993 dans les bananeraies de Guadeloupe et de Martinique, pour lutter contre le charançon du bananier. Ce perturbateur endocrinien, hautement toxique, fait partie de la famille des organochlorés, comme le DDT, et a été commercialisé en France sous les noms de Képone et Curlone.

Interdit aux États-Unis depuis 1976, un an après une grave intoxication dans l’usine de Hopewell, en Virginie, et classé « cancérigène possible » par l’Organisation mondiale de la Santé en 1979, le chlordécone a été interdit en France en 1990. Mais il a fait l’objet de dérogations aux Antilles pendant trois années supplémentaires.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici

Plusieurs études ont relevé les dangers pour la santé des travailleurs exposés mais aussi de la population générale. Par exemple :

Une forte présomption de lien entre l’exposition au chlordécone et le risque de développer un cancer de la prostate (étude « Karuprostate » de l’Inserm, 2012). Il y a deux fois plus de cas et deux fois plus de cas graves aux Antilles qu’en métropole. Une hausse du risque de prématurité et d’effets négatifs sur le développement cognitif et moteur des nourrissons (étude « Timoun » de l’Inserm, 2012).

Cette exposition se fait principalement par voie alimentaire. En effet, le c...


Lire la suite sur LeJDD