Qu’est-il arrivé à l’expédition Franklin, dont les membres de l’équipage ont disparu dans l’Arctique ?

Pendant de nombreuses années, des explorateurs ont tenté de découvrir le passage du Nord-Ouest, une route maritime et commerciale qui relie l’Atlantique au Pacifique en passant par le nord du Canada. Parmi les curieux qui ont essayé de s’y aventurer, on retrouve notamment John Franklin. L’explorateur et pas moins de 128 hommes avaient en effet été envoyés par l’amirauté britannique, en mai 1845 pour découvrir ce fameux passage. Pour ce faire, l’expédition avait été organisée sur deux navires, l’Erebus et le Terror, tous deux dotés des dernières technologies de l’époque, leur permettant de résister à un tel voyage. Car, oui, le fait de traverser l’Arctique et ses innombrables îles glacées en mouvement était particulièrement dangereux.

Tout au long de leur voyage, Sir John Franklin et son équipage ont dû réaliser plusieurs escales afin de faire le plein de nourriture, mais aussi afin d’attendre la fonte des glaces après l’hiver 1845 et celui de l’année suivante. Malheureusement, l’expédition a pris beaucoup de retard, notamment lors d’un arrêt au niveau de la pointe nord de l’île du Roi-Guillaume, puisque la glace qui empêchait l’équipage d’avancer n’a jamais fondu. C’est donc en attendant de pouvoir avancer que John Franklin est décédé le 11 juin 1847. Malgré tout, l’équipage a tenté de continuer l’expédition plus tard, en vain. Les conditions climatiques n’étant pas favorables, les hommes ont été contraints d’abandonner la mission.

Peu après le décès de Sir John Franklin, Francis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le mystère de la "colonie perdue de Roanoke" aux États-Unis
Caligula : découvertes autour de cet empereur romain réputé complètement fou
Ces anecdotes méconnues sur le Château de Versailles vont vous surprendre !
Quelle était la 27e lettre de l’alphabet ?
Mayas : à quoi ressemblait leur journée ?