Qu'est-ce que la grenade GLI-F4, qui aurait arraché la main d'un gilet jaune?

Jade Toussay
Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, manifestants et avocats demandent l'interdiction de ce modèle de grenade. (photo d'illustration prise le 2 février 2019)

GILETS JAUNES - LBD, GLI-F4, GMD... Les violences au cours des manifestations de gilets jaunes ont attiré l'attention sur les dispositifs policiers utilisés en France lors des mouvements de protestations. Après le lanceur de balles de défense (LBD), c'est la grenade GLI-F4, sans doute à l'origine de la blessure grave d'un manifestant ce samedi 9 février lors de l'acte 13, qui se retrouve au cœur de la polémique.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur le déroulement des faits qui ont conduit un manifestant à perdre une main lors de tensions avec les forces de l'ordre devant l'Assemblée Nationale. Ce lundi 11 février, le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez, a donné sur franceinfo quelques précisions, affirmant que les forces mobilisées pour protéger le bâtiment avaient été "encerclées" et donc "obligées d'utiliser l'armement intermédiaire en projetant sept grenades dont une grenade GLI-F4".

Comme cela avait notamment été le cas en décembre à Bordeaux, ce modèle est à nouveau accusé d'avoir provoqué la grave blessure du manifestant Sébastien Maillet, à la suite de laquelle des avocats ont saisi le Conseil d'État pour faire interdire son utilisation.

Une grenade avec du TNT, un "matériel de guerre"

Interrogé ce lundi sur franceinfo, l'avocat de Sébastien Maillet, maître Arié Halimi, a dénoncé l'utilisation d'une "arme à feu". "C'est du matériel de guerre, c'est une arme à feu, c'est une arme qui tue quand on l'utilise, c'est une arme qui peut blesser et mutiler", s'est indigné l'avocat qui défend également la famille de Rémi Fraisse. Il souligne que la GLI-F4 contient du TNT, tout comme le modèle qui a coûté la vie au jeune homme de 21 ans en octobre 2014.

De petite taille (17,8 cm de hauteur, 5,6 cm de diamètre, 190 g), la grenade GLI-F4 contient en effet 26 grammes de TNT. Elle a un triple effet, à la fois lacrymogène, sonore et de souffle et est classée par le Code de la Sécruité intérieure en catégorie A2 comme munition...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post