Ce qu'il faut retenir du débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Le débat d'entre deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron a été particulièrement tendu, ce mercredi soir, voire inaudible par moment. Voici ce qu'il faut retenir de cet affrontement à quatre jours du second tour de la présidentielle. 

L'événement était très attendu, mais il n'aura peut-être pas été à la hauteur. A quatre jours du second tour de la présidentielle, les échanges entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont été houleux ce mercredi soir, le débat sombrant par moment dans le chaos, alors que les candidats se coupaient la parole et s'invectivaient à tour de rôle. Tour d'horizon des moments marquants de cette soirée.

> Un débat virulent dès les premières secondes

Le débat télévisé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen a tourné au pugilat dès les premières secondes. La candidate du Front national, désignée par tirage au sort pour ouvrir les échanges, a profité de l'introduction pour s'en prendre immédiatement à son adversaire, qu'elle s'est obstinée à présenter en héritier du quinquennat de François Hollande. 

"Monsieur Macron est le candidat de la mondialisation sauvage, de l'ubérisation, de la précarisation, du communautarisme, de la guerre de tous contre tous", "tout cela piloté par monsieur Hollande à la manœuvre", a lancé Marine Le Pen, sourire constant aux lèvres, à son adversaire qu'elle a appelé "monsieur le ministre de l'Economie, monsieur le conseiller de M. Hollande".

"Vous n'êtes pas la candidate de l'esprit de finesse" ni "de la volonté d'un débat démocratique équilibré et ouvert", a ironisé Emmanuel Macron, accusant de "porter l'esprit de défaite". 

> Un échange houleux...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages