Ce qu’Alber Elbaz aura apporté à la mode

Par Astrid Faguer
·1 min de lecture
La dernière collection d'Alber Elbaz pour AZ Factory 
La dernière collection d'Alber Elbaz pour AZ Factory

Certaines disparitions suscitent plus ou moins d'émoi. Si Alber Elbaz était sans doute moins connu du grand public que des figures comme Yves Saint-Laurent ou Karl Lagerfeld, grand est l'émoi soulevé par la disparition soudaine du couturier ?, les réseaux sociaux célébrant autant son talent que ses qualités humaines.

Retour sur les éléments qui ont fait le style de l'élégance si particulière qu'il a dessinée, de Lanvin à sa propre maison AZ Factory, fondée en 2019.

Le glamour avant tout

Le glamour d'AZ Factory Impossible d'évoquer Alber Elbaz sans penser aux nombreuses robes de cocktail revues et corrigées qu'il a créées, notamment à l'époque où il était aux manettes créatives de la maison Lanvin. La plupart du temps, des modèles imaginés en satin de soie ou crêpe de mousseline, aux tonalités joyeuses et subtilement nuancées (vermillon, jaune curry, vert chartreuse?), tantôt ultracourts, asymétriques et architecturés, tantôt longs, fluides, transparents et plissés. L'ensemble démontrant l'étendue du talent du couturier et rimant toujours avec chic et glamour.

Sans oublier les modèles noirs ? très sorcières de Salem (revoir la collection prêt-à-porter automne-hiver 2011-2012) ? ou les smokings rehaussés de bijoux massifs (signés par le créateur Elie Top) venus compléter la proposition « cocktail ». De Cate Blanchett à Natalie Portman, les grandes actrices ne s'y sont pas trompées, en arborant ses créations sur le tapis rouge. Dans un autre genre, en 2013, le [...] Lire la suite