« La Quête » : Teddy Riner à l’affût de son troisième titre olympique

·1 min de lecture
Le judoka français Teddy Riner lors d'un entraînement à Paris en juin 2021 avant les Jeux olympiques de Tokyo.
Le judoka français Teddy Riner lors d'un entraînement à Paris en juin 2021 avant les Jeux olympiques de Tokyo.

Un soleil couchant et une image furtive de Teddy Riner qui fait de la corde à sauter sur la terrasse d?un immeuble. Et puis deux mauvaises nouvelles qui tombent coup sur coup pour le double champion olympique de judo : primo, les Jeux olympiques de Tokyo sont reportés en 2021 en raison de la crise sanitaire ; deuzio, il se blesse au genou à quelques mois de la compétition. « Ça, je m?en serais bien passé. C?est l?une des périodes les plus dures de ma vie », confie-t-il à la caméra.

Pendant plus de deux ans, trois réalisateurs, Benoît Durand, Brice Baubit et Laurent Lefebvre, ont côtoyé et filmé le judoka français, décuple champion du monde. Une véritable immersion dans le quotidien d?un sportif de haut niveau, qui montre ses doutes, sa vie personnelle et ses moments de détente. « J?ai vraiment voulu montrer au grand public ce que c?était le sport de haut niveau. L?exigence que cela implique », confie Teddy Riner dans une interview au Point. Au final, on découvre un documentaire vibrant de 90 minutes intitulé « Teddy Riner, la quête » et diffusé ce 22 juillet sur France 2 à 21 h 05, à la veille de la cérémonie d?ouverture des Jeux olympiques de Tokyo.

À LIRE AUSSIJO de Tokyo : à J - 7, ce n?est pas la fête

La quête de Teddy Riner ? Réaliser bien sûr l?exploit de décrocher une troisième médaille d?or olympique dans la catégorie des plus de 100 kg, qui s?ajouterait à la médaille de bronze obtenue aux JO de Pékin, en 2008. On pense à la chanson de Jacques Brel et [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles