Qatargate : deux eurodéputés socialistes poussés à quitter le groupe

La justice belge réclame la levée de l'immunité des eurodéputés belge Marc Tarabella et italien Andrea Cozzolino.  - Credit:FREDERICK FLORIN / AFP
La justice belge réclame la levée de l'immunité des eurodéputés belge Marc Tarabella et italien Andrea Cozzolino. - Credit:FREDERICK FLORIN / AFP

Nouveau rebondissement – politique – dans l'affaire dite du Marocgate et Qatargate. La présidente du groupe socialiste, Iratxe Garcia Perez, demande le départ des deux députés socialistes dont la justice belge réclame la levée de leur immunité. « S'ils ne démissionnent pas d'eux-mêmes, nous entamerons cette semaine les procédures internes à leur expulsion », a-t-elle prévenu lors de son point presse, mardi, à Strasbourg, en marge de la session parlementaire. La présidente Garcia Perez vise le Belge Marc Tarabella et l'Italien Andrea Cozzolino.

Petit problème : cette démission bafoue la présomption d'innocence puisque, à l'heure actuelle, le juge Claise n'a pas mis en cause formellement les deux eurodéputés. Lors des perquisitions menées au domicile de Marc Tarabella, les policiers n'ont pas découvert de grosses sommes d'argent, comme ce fut le cas chez Eva Kaili, la vice-présidente du Parlement européen, déchue de son titre.

À LIRE AUSSIAu Parlement européen, le renforcement des règles éthiques ne fait pas l'unanimité

Marc Tarabella refuse de s'auto-exclure

« Marc Tarabella a bien reçu la proposition de la présidente SD l'invitant à s'auto-exclure, a réagi son avocat, Me Maxim Toller. Il a toujours clamé et clame encore son innocence. Il n’a jamais reçu d’argent ou de cadeaux en échange de ses opinions politiques. Il a directement expliqué qu’il ne se cachera pas derrière son immunité parlementaire ; il est même demandeur de sa levée s’il peut aider la justice [...] Lire la suite