Qatar: Charles Michel inaugure la mission de l’UE sur fond de crise énergétique

Après son déplacement en Algérie, le président du Conseil européen, Charles Michel, s'est rendu mercredi au Qatar. Une visite qui intervient sur fond de possible crise énergétique en Europe depuis l’arrêt des livraisons de gaz russe via le gazoduc Nord Stream 1.

Avec notre correspondant régional, Nicolas Keraudren

En visite officielle à Doha, Charles Michel a d’abord inauguré la nouvelle mission diplomatique de l'Union européenne dans l'émirat du Golfe. Une preuve, selon lui, de la « volonté politique de l'UE de renforcer ses liens avec le Qatar ».

Différents sujets d'intérêt commun ont été évoqués, à commencer par le dossier énergétique. « Le Qatar est un levier important pour relever ces défis extrêmement difficiles » a déclaré dans un point presse le président du Conseil européen.

L'Europe cherche en effet à diversifier ses sources d'approvisionnement en gaz pour ne plus dépendre de la Russie. Or, le Qatar est l'un des plus grands producteurs de gaz naturel liquéfié au monde. Mais ses exportations sont jusqu'à présent majoritairement destinées aux pays asiatiques.

La semaine dernière, Saad Sherida al-Kaabi, ministre qatarien de l’Énergie et patron de la compagnie nationale, a toutefois confirmé être en négociation depuis plusieurs mois avec des pays européens. Aucune annonce publique concernant un nouvel accord n'a toutefois été faite à ce jour.


Lire la suite sur RFI