Coupe du monde au Qatar : «Les ouvriers en ont peut-être chié, mais ça valait le coup»