Qatar 2022: une filiale du groupe Vinci convoquée «en vue d'une éventuelle mise en examen»

Le groupe français de BTP Vinci a annoncé lundi 7 novembre dans un communiqué la convocation par la justice, mercredi, de sa filiale Vinci Constructions Grands Projets « en vue d'une éventuelle mise en examen », dans le cadre d'une enquête sur les conditions de travail sur des chantiers au Qatar. L'entreprise française, qui dit réfuter les accusations de « travail forcé » et de « traite d'êtres humains », déclare qu'elle devra se présenter devant un juge d'instruction de Nanterre à deux semaines de l'ouverture du Mondial 2022 après des plaintes d'ONG et d'ex-employés indiens et népalais. La justice n'a de son côté rien annoncé sur une éventuelle mise en examen.


Lire la suite sur RFI