Dans la pyramide de Khéops, des chercheurs ont découvert un énorme "vide" caché

Gregory Rozieres
On a découvert un énorme

SCIENCE - Construite il y a plus de 4500 ans à Gizeh en Egypte, la pyramide de Kheops est toujours aussi énigmatique. A tel point que les chercheurs sont obligés d'utiliser les rayons cosmiques provenant des étoiles pour percer à jour ses secrets.

Ce jeudi 2 novembre, des scientifiques annoncent justement avoir fait une découverte renversante: un énorme "vide", caché au coeur de la pyramide de Kheops, l'une des sept merveilles du monde. L'étude, publiée par Nature, a été réalisée par les scientifiques de la mission Scan Pyramids Project.

La cavité en question se situe au-dessus de la grande galerie, le plus gros des corridors reliant les trois chambres connues (celle du roi, de la reine et la souterraine). Et elle est plutôt grande pour un vide à l'intérieur d'une pyramide: 30 mètres de long minimum. Et d'une largeur similaire à la grande galerie, qui mesure près de 8 mètres de haut sur au moins un de large.

Le vide découvert est représenté par des petits points blancs. Il se situe à quelques dizaines de mètres de la grande galerie, le plus grand des corridors reliant les différentes chambres.

Détection venue des étoiles

Mais qu'est-ce qui se trouve dans ce vide? Difficile à dire pour le moment, car les chercheurs n'ont pas directement observé cette zone. Ils l'ont détecté grâce à une technique appelée "muographie".

Les scientifiques ont utilisé des sortes de télescopes bizarres qui analysent le flux de particules bien particulières, les muons. Celles-ci se forment au-dessus de nos têtes, quand les rayons cosmiques provenant du Soleil et d'autres étoiles pénètrent dans l'atmosphère.

L'intérêt du muon, pour les chercheurs, c'est qu'il traverse la matière, mais pas indemne. S'il y a trop de roche, il peut être dévié ou finir par être absorbé. Du coup, il suffit de placer un détecteur dans (ou à côté de) la pyramide, de le pointer vers le ciel et d'analyser le nombre de muons que l'on reçoit.

Ainsi, dans le cas présent, on a remarqué ce vide dans la pyramide de Khéops car le flux de muons était plus important que prévu. Cela a surpris les chercheurs, qui ont décidé de concentrer tous leurs efforts sur cette zone.

Le télescope à muons du CEA, qui fait partie du projet ScanPyramids.

Une cavité certaine,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages