"Canap 95": dans "Pyramide", ces archives racistes et sexistes sur Pépita ne passent pas

Vincent Gibert
·Journaliste au HuffPost
·4 min de lecture
"Canap 95": dans "Pyramide", ces archives racistes et sexistes sur Pépita ne passent pas

TÉLÉVISION - Lors de l’émission inédite “Canap 95” diffusée sur TMC ce mardi 30 mars, les téléspectateurs ont pu (re)découvrir des séquences diffusées à la télévision française en 1995.

Parmi elles, une a plus retenu l’attention que les autres. Il s’agit d’un montage de plusieurs extraits de l’émission “Pyramide” sur Antenne 2, présentée par Patrice Laffont.

On y voit l’animatrice Pépita essuyer des remarques sexistes et racistes de la part de Patrice Laffont ou de ses animateurs assistants sur le plateau, sans que cela ne semble choquer qui que ce soit dans le public ou parmi les candidats.

“Oh, c’est vous en photo Pépit’ sur la carte postale”, fait notamment remarquer la voix off dans l’une des séquences, alors que Pépita tient une carte postale avec une photo de chimpanzé dans les mains. “C’est à force de manger des bananes, voilà ce que ça fait”, entend-on ensuite sur le plateau (voir la vidéo dans le tweet ci-dessous).

À chaque émission, Pépita était chargée de tirer au sort une carte postale dont l’auteur était invité à participer à un jeu téléphonique pour gagner un cadeau. En fin d’émission, elle distribuait également les boîtes de jeu “Pyramide”, notamment au perdant.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

De nombreux téléspectateurs ont été indignés ou choqués après la diffusion de la séquence, comme on peut le lire sur les tweets ci-dessous.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À voir également sur Le HuffPost: Sandra Oh livre un discours anti-raciste fort: “Je suis fière d’être asiatique”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

LIRE AUSSI:

Réunions non mixtes: L'Unef répond aux critiques et défend sa "légalité"

Audrey Pulvar défendue par Olivier Faure qui évoque "une phrase malheureuse"

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.