Pyrénées-Atlantiques : Deux jeunes hommes condamnés pour l’agression d’un policier en civil à Boucau

·2 min de lecture

VIOLENCES - L’un des deux prévenus a été condamné à dix mois de prison ferme

Deux hommes de 18 et 19 ans comparaissaient le 7 octobre devant le tribunal correctionnel de Bayonne. Ils devaient s’expliquer sur l’agression d’un policier et d’un homme, survenue à Boucau ( Pyrénées-Atlantiques) le 2 octobre. Les deux prévenus devaient répondre de violences en réunion, en état d’ivresse manifeste et sur personne dépositaire de l’autorité publique, rapporte France Bleu Pays Basque.

Ce soir-là, le plus âgé des deux étudiants se trouvait au volant d’une voiture et circulait à vive allure dans une rue à sens unique. Il roulait ainsi dans les deux sens, jusqu’à ce qu’un homme, qui rentrait chez lui, lui fasse signe de ralentir.

Un voisin intervient

Le ton est rapidement monté entre les deux hommes, jusqu’à ce que le conducteur donne des coups. La victime a beau lui avoir indiqué être policier, l’agresseur ne s’est pas arrêté pour autant. Un voisin âgé de 26 ans est ensuite intervenu. Il a été pris à partie par le second prévenu et, lui aussi, violenté.

Finalement, le tribunal a condamné le plus âgé des deux prévenus à dix mois de prison ferme. Une peine aménageable. Le second a écopé de six mois de prison avec sursis. Ils devront également indemniser le policier à hauteur de 4.000 euros. Les indemnités versées au voisin seront calculées lors d’une prochaine audience.

Retrouvez cet article sur 20minutes

À lire aussi :
Biarritz : Airbnb ne va pas obliger les loueurs à se déclarer en mairie
Pyrénées-Atlantiques : Un homme en fuite interpellé après avoir renversé un adolescent à vélo
Pau : Un prêtre mis en examen pour abus sexuels sur mineurs
Bayonne : Un Marocain condamné pour avoir transporté 130 kg de cannabis depuis l’Espagne
Saint-Jean-de-Luz : Un accident de TER fait trois morts et un blessé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles