Après une nouvelle salve, la Corée du Nord suspend l'envoi de ballons remplis de déchets en Corée du Sud

La Corée du Nord a envoyé dimanche 2 juin environ 600 nouveaux ballons remplis de déchets, allant des mégots de cigarettes à du plastique, à travers la frontière. Depuis mardi, près d'un millier de ballons ont ainsi été lancés en Corée du Sud, selon l'état-major interarmées sud-coréen.

« Nous allons temporairement suspendre la dispersion de déchets de papier au-delà de la frontière », a indiqué l'agence officielle nord-coréenne KCNA, en assurant que cette « contremesure » avait été efficace.

Depuis mardi, près de 1 000 ballons ont été lancés par Pyongyang vers son voisin, dont 600 dimanche, selon l'état-major interarmées sud-coréen, Séoul dénonçant une action « de bas étage » et menaçant d'engager des représailles. Les ballons ont atterri dans les provinces du nord de la Corée du Sud, y compris la capitale Séoul et la région adjacente de Gyeonggi. À mesure qu'ils touchent terre, ils sont récupérés par des hommes en combinaison.

« Un cadeau pour les Sud-Coréens » dit Pyongyang, « une provocation de bas-étage » répond Séoul. Face à l'arrivée de ces nouveaux ballons de déchets, la Corée du Sud a convoqué ce dimanche 2 juin le Conseil National de Sécurité pour réagir à ce que Séoul considère comme une violation de l'armistice, souligne notre correspondant à Séoul, Célio Fioretti. Un accord d'armistice a mis fin aux hostilités entre les deux Corées en 1953.

L'état-major a demandé au public d'éviter « tout contact » avec ces déchets, bien qu'aucune matière dangereuse n'ait été trouvée.


Lire la suite sur RFI