Pyongyang dit viser un "équilibre des forces" avec les USA

La Corée du Nord aspire à établir un "équilibre" militaire avec les Etats-Unis, écrit samedi son agence de presse officielle au lendemain d'un nouveau tir de missile balistique au-dessus du Japon et deux semaines après son dernier essai nucléaire en date. /Photo diffusée le 16 septembre 2017/KCNA/REUTERS

SEOUL/WASHINGTON (Reuters) - La Corée du Nord aspire à établir un "équilibre" militaire avec les Etats-Unis, écrit samedi son agence de presse officielle au lendemain d'un nouveau tir de missile balistique au-dessus du Japon et deux semaines après son dernier essai nucléaire en date.

"Notre objectif final est d'établir un équilibre des forces avec les Etats-Unis qui dissuaderait les dirigeants américains de parler d'option militaire à propos de la RDPC (République démocratique populaire de Corée, NDLR)", a déclaré Kim Jong-un, selon des propos rapportés par l'agence KCNA.

Le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, H.R. McMaster, a redit vendredi que l'option militaire était envisagée et que la patience de Washington touchait à ses limites après le tir missile nord-coréen, intervenu quatre jours après l'adoption par le Conseil de sécurité de l'Onu de sanctions supplémentaires contre le régime de Pyongyang.

Ce tir d'essai a permis de "démontrer la capacité de combat et la fiabilité" du Hwasong-12, un missile balistique de portée intermédiaire, écrit KCNA, selon laquelle le missile a touché sa cible virtuelle dans le Pacifique après avoir survolé l'île japonaise de Hokkaido.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a dirigé le tir en personne, ajoute l'agence.

Ce tir a été condamné vendredi par le Conseil de sécurité de l'Onu réuni en urgence, qui a dit y voir une menace pour "tous les Etats membres".

A Washington, l'ambassadeur de Chine, Cui Tiankai, a demandé aux Etats-Unis de s'abstenir de menacer la Corée du Nord.

"Ils (les Etats-Unis) doivent s'abstenir de lancer de nouvelles menaces. Ils doivent s'activer davantage pour trouver des moyens efficaces pour reprendre le dialogue et la négociation", a-t-il dit à la presse.

(Christine Kim; Tangi Salaün et Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages