Pyongyang accuse Washington de mener une guerre biologique en Ukraine

Le régime nord-coréen accuse les Américains de disposer de laboratoires produisant des armes biologiques en Ukraine. - Credit:STR / KCNA VIA KNS / AFP

La Corée du Nord a repris, dimanche, à son compte les accusations proférées par la Russie sur l’existence de laboratoires militaires en Ukraine.

La Corée du Nord a accusé dimanche 24 juillet les États-Unis de fabriquer des armes biologiques en Ukraine, faisant écho à une accusation déjà formulée par la Russie et rejetée par les Nations unies en mars. Washington a « installé de nombreux laboratoires biologiques dans des dizaines de pays et de régions, dont l'Ukraine, au mépris des traités internationaux », a indiqué l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, faisant référence à des éléments « détectés » par la Russie.

Pyongyang, allié de Moscou, a également accusé Washington d'être « un vicieux commanditaire du terrorisme biologique jetant l'humanité dans la destruction » et d'avoir mené une « guerre bactériologique » pendant la guerre de Corée dans les années 1950. Des affirmations que Pyongyang, Pékin et Moscou ont faites à plusieurs reprises dans le passé. Washington a démenti ces allégations.

À LIRE AUSSI : Les Kim, la dynastie rouge de Corée du Nord

Moscou a accusé Washington en mars de financer des recherches sur le développement d'armes biologiques en Ukraine, envahie fin février par la Russie qui poursuit son offensive. Washington et Kiev réfutent l'existence de laboratoires destinés à produire de telles armes en Ukraine. Les États-Unis craignent que ces allégations indiquent une intention de Moscou de bientôt utiliser de telles armes en Ukraine.

Izumi Nakamitsu, secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des affaires de désarmement, a également déclaré en mars que l'ONU « n'avait p [...] Lire la suite

VIDÉO - Général Dominique Trinquand : "L’utilisation de l’arme nucléaire ? Je n’y crois pas"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles