PVH Corp. annonce des changements au sein de la direction chez Tommy Hilfiger et PVH Europe

PVH Corp. (NYSE:PVH), propriétaire d'un portefeuille de marques emblématiques, dont TOMMY HILFIGER et CALVIN KLEIN, a annoncé aujourd'hui le départ de Daniel Grieder de son poste de directeur général, Tommy Hilfiger Global & PVH Europe, après 23 ans passés à divers postes de direction au sein de l'organisation, et qu'il quittera la société pour se consacrer à d'autres intérêts. Martijn Hagman succédera à Daniel Grieder et deviendra le nouveau PDG, Tommy Hilfiger Global & PVH Europe, à compter du 2 juin 2020.

M. Hagman est actuellement directeur de l'exploitation, Tommy Hilfiger Global & PVH Europe et directeur financier, Tommy Hilfiger Global, et supervise les opérations, les finances, la transformation du commerce numérique, la technologie, le développement commercial et le programme de durabilité mondial de Tommy Hilfiger. Depuis 12 ans, il fait partie de l'équipe dirigeante de Tommy Hilfiger et a joué un rôle déterminant dans l'impressionnante expansion mondiale de Tommy Hilfiger et dans la stratégie qui a permis à PVH Europe de connaître une croissance constante d'une année sur l'autre.

"Tommy Hilfiger Global et PVH Europe poursuivent cette année sur la même voie fructueuse que précédemment, avec de fortes tendances de vente et une amélioration de la notoriété de la marque, et en se rapprochant des consommateurs", a déclaré Manny Chirico, président et directeur général de PVH Corp. "Daniel s'est fait le champion de la croissance de nos capacités d'innovation et de l'extension de la portée de TOMMY HILFIGER dans le monde entier, en encourageant toujours un état d'esprit centré sur le consommateur, axé sur le numérique et la durabilité, tout en constituant une équipe de direction très solide."

"Les 23 dernières années ont été phénoménales ", a déclaré M. Grieder. "Alors que nous sommes au milieu de ce bouleversement de notre industrie, nous nous trouvons dans une position unique pour effectuer un changement qui, je pense, nous fera entrer dans une nouvelle ère pour la marque. C'est un sentiment agréable de savoir que je peux céder ma place à Martijn - il a été un véritable ami, un confident de confiance et un copilote fiable au cours des 12 dernières années de ce voyage. Il n'y a jamais de moment parfait pour quitter une organisation que l'on aime; les options sont de partir trop tard ou trop tôt, et je savais que je voulais faire ce changement tout en gardant l'optimisme, l'énergie et la passion que j'ai toujours gardés dans ma carrière."

Sous la direction de Grieder, Tommy Hilfiger s'est positionné comme une entreprise leader dans le domaine du lifestyle, avec des produits de pointe, un engagement des consommateurs, la numérisation et des initiatives de responsabilité d'entreprise. Depuis que Grieder est devenu PDG de Tommy Hilfiger Global & PVH Europe en 2014, les ventes au détail de Tommy Hilfiger sont passées de 6 milliards de dollars à plus de 9 milliards de dollars en 2019, et les revenus et bénéfices de Calvin Klein ont plus que doublé en Europe.

Stefan Larsson, président de PVH, a déclaré : "Ensemble, Daniel et Martijn ont insufflé une vision tournée vers l'avenir, en plaçant les consommateurs au cœur de l'action et en créant une culture axée sur le produit. Nous sommes reconnaissants envers Daniel pour ses nombreuses années de leadership et ses grandes réalisations. J'ai une grande confiance en Martijn en tant que leader ayant une connaissance approfondie des moteurs de valeur sous-jacents de l'entreprise. Son esprit centré sur le consommateur et son leadership axé sur le numérique guideront avec succès la prochaine ère de croissance durable et rentable pour Tommy Hilfiger et la région européenne."

Hagman a déclaré : "C'est un honneur de continuer à s'appuyer sur les réalisations de la marque TOMMY HILFIGER et PVH Europe aux côtés d'une équipe de direction exceptionnelle et passionnée. Mes remerciements à Daniel vont bien au-delà du soutien indéfectible, des possibilités de développement et du leadership qu'il a apporté au fil des ans. Nous sommes confiants dans la poursuite de l'exécution du plan stratégique actuel, et nous nous concentrerons dans les mois à venir sur la phase de reprise et de rebond de nos activités mondiales pour sortir de la pandémie de COVID-19."

M. Grieder aidera au transfert de ses responsabilités au cours des prochains mois afin d'assurer une transition harmonieuse et réussie.

MM. Grieder et Hagman ont tous deux travaillé côte à côte avec le fondateur et concepteur principal de la marque, M. Tommy Hilfiger, pendant de nombreuses années.

"Ma conviction et mon enthousiasme pour l'avenir de notre marque n'ont jamais été aussi forts", a déclaré Tommy Hilfiger. "Les plus grands cadeaux de Daniel à notre organisation ont été de relier plus fortement la marque à nos consommateurs et de construire une culture au sein de l'organisation qui se consacre à rester à la pointe du produit, de l'innovation et de la culture. Martijn a fait ce voyage et, ensemble, nous allons continuer à écrire l'avenir de notre marque avec nos partenaires et les consommateurs du monde entier."

À propos de PVH Corp.
PVH est l'une des entreprises de mode et de lifestyle les plus admirées au monde. Nous soutenons des marques qui font avancer la mode, pour de bon. Notre portefeuille de marques comprend l'emblématique CALVIN KLEIN, TOMMY HILFIGER, Van Heusen, IZOD, ARROW, Warner’s, Olga et Geoffrey Beene ainsi que True&Co, la marque centrée sur le numérique. Nous commercialisons toute une série de produits sous ces marques et sous des marques de propriété et de licence connues au niveau national et international. PVH compte plus de 40 000 associés opérant dans plus de 40 pays et réalise un chiffre d'affaires annuel de 9,9 milliards de dollars. C'est notre force. C'est la puissance de PVH.

DÉCLARATION DE LIMITATION DE RESPONSABILITÉ EN VERTU DE LA LOI RÉFORMÉE DE 1995 SUR LES LITIGES RELATIFS EN MATIÈRE DE VALEURS MOBILIÈRES PRIVÉES : Les déclarations prospectives figurant dans le présent communiqué de presse, y compris, mais sans s'y limiter, les déclarations relatives à ses plans, stratégies, objectifs, attentes et intentions, sont faites conformément aux dispositions de la limitation de responsabilité (safe harbor) du Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Les investisseurs sont avertis que ces déclarations prospectives sont intrinsèquement soumises à des risques et incertitudes, dont beaucoup ne peuvent être prévus avec précision, et dont certains ne peuvent être anticipés, y compris, sans limitation, les suivants : (i) les plans, stratégies, objectifs, attentes et intentions de la société sont susceptibles d'être modifiés à tout moment à la discrétion de la société ; (ii) la société peut être considérée comme étant fortement endettée et utilise une partie importante de ses flux de trésorerie pour assurer le service de sa dette, en conséquence de quoi la société pourrait ne pas disposer de fonds suffisants pour exploiter ses activités de la manière dont elle entend ou a exploité ses activités dans le passé ; (iii) les niveaux de ventes des vêtements, chaussures et produits connexes de la société, à la fois à ses clients grossistes et dans ses magasins de détail, les niveaux de ventes des licenciés de la société en gros et au détail, et l'étendue des rabais et des prix promotionnels auxquels la société et ses licenciés et autres partenaires commerciaux sont tenus de s'engager, qui peuvent tous être affectés par les conditions météorologiques, les changements dans l'économie, le prix du carburant, la réduction des voyages, les tendances de la mode, les consolidations, les repositionnements et les faillites dans les industries de détail, les repositionnements des marques par les concédants de licence de la société, et d'autres facteurs ; (iv) la capacité de la société à gérer sa croissance et ses stocks, y compris la capacité de la société à tirer profit d'acquisitions, telles que celles mentionnées dans le présent communiqué de presse ; (v) les restrictions en matière de quotas, l'imposition de contrôles de sauvegarde et l'imposition de droits ou de tarifs sur les marchandises provenant des pays où la société ou ses licenciés produisent des marchandises sous ses marques, tels que les tarifs récemment imposés et les menaces d'augmentation des tarifs sur les marchandises importées aux États-Unis en provenance de Chine, qui pourraient, entre autres, limiter la capacité à fabriquer des produits dans des pays rentables ou dans des pays qui disposent de la main-d'œuvre et de l'expertise technique nécessaires, ou obliger la société à absorber des coûts ou à essayer de répercuter les coûts sur les consommateurs, ce qui pourrait avoir un impact important sur les revenus et la rentabilité de la société ; (vi) la disponibilité et le coût des matières premières ; (vii) la capacité de la société à s'adapter en temps utile aux changements de la réglementation commerciale et à la migration et au développement des fabricants (qui peuvent affecter le lieu de production des produits de la société) ; (viii) les changements dans la capacité de production et d'expédition disponible, l'augmentation des salaires et des frais d'expédition, les conflits civils, les guerres ou les actes terroristes, la menace de l'un des éléments précédents, ou l'instabilité politique ou du travail dans l'un des pays où les produits de la société ou de ses licenciés ou d'autres partenaires commerciaux sont vendus, produits ou prévus d'être vendus ou produits ; (ix) les épidémies de maladies et les préoccupations liées à la santé, telles que l'épidémie actuelle de COVID-19, qui pourraient entraîner (et, dans le cas de l'épidémie de COVID-19, ont entraîné certains des éléments suivants) des perturbations de la chaîne d'approvisionnement en raison de la fermeture d'usines, de la réduction de la main-d'œuvre, de la rareté des matières premières et du contrôle ou de l'embargo sur les biens produits dans les zones touchées, de la fermeture de magasins, de la réduction de la circulation et des achats des consommateurs, lorsque les consommateurs tombent malades ou limitent ou cessent leurs achats afin d'éviter d'être exposés, ou lorsque les gouvernements imposent des fermetures d'entreprises, des restrictions de voyage ou autres pour empêcher la propagation de maladies, ainsi que des changements de marché ou autres qui pourraient entraîner des dépréciations sans effet sur la trésorerie du fonds de commerce et des autres actifs immatériels de la société, des actifs de droit d'utilisation en location-exploitation et des immobilisations corporelles ; (x) les acquisitions et les cessions et les questions soulevées par les acquisitions, les cessions et les transactions proposées, y compris, sans limitation, la capacité d'intégrer une entité ou une activité acquise dans la société sans effet négatif important sur les activités existantes de l'entité acquise, de l'activité acquise ou de la société, les relations avec les employés, les relations avec les fournisseurs, les relations avec les clients ou les résultats financiers, et la capacité d'exploiter de manière efficace et rentable les activités poursuivies de la société après la vente ou toute autre cession d'une filiale, d'une activité ou des actifs de celle-ci ; S. (xiii) les dépenses du plan de retraite de la société enregistrées tout au long de l'année sont calculées à l'aide d'évaluations actuarielles qui intègrent des hypothèses et des estimations sur les conditions du marché financier, de l'économie et de la démographie, et les différences entre les résultats estimés et réels donnent lieu à des gains et des pertes, qui peuvent être importants, qui sont immédiatement enregistrés dans les bénéfices, généralement au quatrième trimestre de l'année ; (xiv) l'impact de la législation et de la réglementation fiscales nouvelles et révisées ; et (xv) d'autres risques et incertitudes indiqués de temps à autre dans les documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission.

La société ne s'engage pas à mettre à jour publiquement ses déclarations prospectives, que ce soit à la suite de la réception de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200602005957/fr/

Contacts

Dana Perlman
Trésorier et premier vice-président, développement commercial et relations avec les investisseurs
(212) 381-3502 bureau
(917) 579-1374 portable
investorrelations@pvh.com

Virginia Ritchie
Vice-président de la communication d'entreprise, marketing d'influence et expériences
+31643184870
Virginia.Ritchie@Tommy.com