PV : est-il toujours bon de le contester ?

PV : est-il toujours bon de le contester ?
![CDATA[]]

Pourquoi contester ?

De manière générale, le mieux pour garder son capital de points intact et limiter les chèques au Trésor Public, est de respecter le code de la route. Respect des limitations de vitesse, respect d'un arrêt au stop ou à un feu rouge, non-usage du téléphone au volant... Autant de mauvaises habitudes ou fautes d'inattention qui peuvent couter cher.

Mais si ces mauvaises habitudes ou ces erreurs dues à un manque de concentration ne sont pas les vôtres, vous pouvez tout à fait contester l'infraction. Bien souvent, pour ne pas dire toujours, la raison invoquée est que vous n'êtes pas l'auteur de l'infraction. Et si le cliché pris par le radar ne permet pas d'identifier clairement la personne derrière le volant, vous sauverez les points de permis "mis en jeu". En revanche, l'amende qui accompagne l'infraction est due. Pire, elle sera majorée.

Pourquoi ne pas contester ?

Evidemment, aucune contestation n'est possible si l'infraction est directement relevée par les forces de l'ordre. Comme lors d'un contrôle routier par exemple. Mais si d'aventure, vous vous retrouvez dans les situations explicitées plus haut, vous pourriez contester votre PV.

Néanmoins, avant d'entamer la procédure qui mène à la contestation, il faut bien peser le pour et le contre. Justement, notre journaliste spécialisée juridique Pascale Gétin est là pour vous tout expliquer. Elle nous donne toutes les clés sur les raisons qui nous poussent à ne pas contester dans ce nouvel épisode de la Minute Anti-PV. Un 10e épisode à retrouver juste ici :

Un podcast accessible...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles