Du Puy Mary au massif des Bauges, dix monts près de chez nous où l’on aimerait se ressourcer

Le Puy Mary est un sommet des monts du Cantal, vestige du plus grand stratovolcan d'Europe. / Getty Images

(5/10) – En France, il existe des terres à l’écart de l’agitation du monde. Entre nature et spiritualité, on s’y rendra bientôt pour se remplir les poumons ou reposer les oreilles. La preuve en Haute-Savoie, dans le Cantal ou la Drôme.

Le Puy Mary (Cantal)

Il n’y a pas que la taille qui compte. Le Puy Mary n’est pas le plus élevé des monts du Cantal, mais cette pyramide de lave de 1 783 mètres de haut, est devenue le plus emblématique des volcans cantaliens. À l’origine, un immense strato-volcan, le plus grand d’Europe, trônait ici. L’érosion glaciaire a progressivement rongé ce géant. Aujourd’hui il ne faut que quelques minutes à pied pour gravir les 200 mètres de dénivelés qui séparent le pas de Peyrol du Puy Mary. Mais là-haut, quel panorama ! Le paysage semble n’avoir pas changé depuis trois millions d’années. La vue porte à 360° sur le puy Griou, le Plomb du Cantal et les sept vallées herbeuses qui rayonnent en étoile autour de la montagne. L’Auvergne qui se déploie majestueusement sous nos yeux sait marier les contraires : âpre et douce, minérale et verdoyante, volcanique et apaisante. Les jours de grande clarté, le Mont-Blanc laisse même voir sa pointe immaculée. Pour éviter les foules estivales, randonnons tout à côté, autour du Puy de la Tourte : on y est seul et le paysage est tout aussi splendide.

La forêt de Tronçais (Allier)

Considérée comme la plus belle futaie de chênes d'Europe, la forêt de Tronçais revêt sa tenue d’apparat en automne. Plantés par Colbert pour fournir des bois à la marine royale, les célèbres chênes tricentenaires entonnent, avec les hêtres et les charmes, une polyphonie mordorée où éclatent les jaunes dorés, les roux foncés et les oranges flamboyants. Il faut marcher le nez en l’air pour admirer les frondaisons colorées, car les fûts de 40 mètres de haut placent la voûte végétale à la hauteur d’une cathédrale. L’impression est majestueuse, un rien intimidante. Respirant à pleins poumons les parfums d’humus et de bois coupé, on (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Du marais de la Grande Brière à l’abbaye de Solesmes, ces lieux près de chez nous où l’on aimerait se ressourcer
Des falaises d’Étretat à la forêt de Brocéliande, ces lieux près de chez nous où l’on aimerait se ressourcer
Du plateau des Mille Étangs aux Hautes Combes, ces lieux près de chez nous où l’on aimerait se ressourcer
De la baie de Somme au massif des Vosges, ces lieux près de chez nous où l’on aimerait se ressourcer
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro