Puy-de-Dôme: l'hommage de Darmanin aux trois gendarmes tués

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
"Des héros, simplement des héros", Darmanin rend hommage aux gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme  (Photo: PHILIPPE DESMAZES / various sources / AFP)
"Des héros, simplement des héros", Darmanin rend hommage aux gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme (Photo: PHILIPPE DESMAZES / various sources / AFP)

POLITIQUE - “Ils ont fait honneur à la France jusqu’au bout.” Ce sont par ces mots que Gérald Darmanin a salué, ce lundi 28 décembre, la mémoire du brigadier Arno Mavel, du lieutenant Cyrille Morel et de l’adjudant Rémi Dupuis, les trois gendarmes tués dans la nuit de mardi à mercredi à Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, alors qu’ils intervenaient pour porter secours à une femme menacée par son compagnon.

Accompagné de la ministre des Armées Florence Parly, le ministre de l’Intérieur a longuement rendu hommage à ces trois “héros”, âgés de 21 à 45 ans, “morts en faisant leur devoir.”

“Ils ont donné leur vie dans cette intervention, mais ils ne l’ont pas fait en vain. Car avec tous les gendarmes déployés sur le terrain, ils ont réussi leur mission: ils ont sauvé la vie de cette femme (...) si la victime est aujourd’hui saine et sauve, c’est tout simplement grâce à eux, grâce à ces trois hommes, grâce à tous leurs camarades qui ont fait ce qu’il fallait faire, dans des conditions que l’on a peine à imaginer”, a rappelé Gérald Darmanin en insistant: “Ils sont tombés comme ils ont vécu, en gendarme, soldat de la République.”

“Des filles et des fils du peuple”

Mais l’hommage ne s’est pas arrêté à Ambert et sa place Charles de Gaulle, là où avait lieu la cérémonie. À travers son discours, c’est le travail et la bravoure de l’ensemble des différentes forces de sécurité du pays “des héros du quotidien qui payent par le sang leurs actions” que le ministre a voulu sa...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.