Puy-de-Dôme : visite dans un village de 18 habitants

Se rendre à la Godivelle (Puy-de-Dôme), c’est comme voyager en Écosse. Il y a même ici comme un air de Mongolie, avec ses grandes étendues. Pourtant, nous sommes bien au cœur de l’Auvergne. À plus de 1 200 mètres d’altitude, c’est le plus haut village du Puy-de-Dôme, mais aussi le plus petit, avec seulement 18 habitants. Parmi eux, Pierre Bernard. Il est né ici et élève ses Aubrac, des vaches rustiques. Tout cela dans un silence absolu, et sans voisins. Un travail en solitaire "En tant que producteur, le fait qu’il n’y ait pas de foule de monde toute l’année, cela me va. Sinon, cela ne serait pas compatible avec le travail d’agriculteur. Néanmoins, quand je vois passer du monde, je suis content", assure t-il. Il s’occupe de 75 vaches à viandes et d'autres sont dédiées à la production de Saint-Nectaire. Cécile, la femme de Pierre Bernard, moule seule jusque à 90 fromages par jour.