Puy-de-Dôme : qui étaient les trois gendarmes tués en pleine intervention pour des violences conjugales ?

franceinfo
·1 min de lecture

Ils intervenaient sur une affaire de violences conjugales. Trois gendarmes ont été tués près de Saint-Just (Puy-de-Dôme), dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 décembre. Activement recherché, l'auteur des tirs a été retrouvé mort dans son véhicule peu avant 9 heures, mercredi. Le brigadier Arno Mavel, 21 ans, l'adjudant Rémi Dupuis, 37 ans, et le lieutenant Cyrille Morel, 45 ans, appartenaient à la compagnie d'Ambert, dans le Puy-de-Dôme. Franceinfo revient sur leur parcours.

>> Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : suivez notre direct

Arno Mavel, brigadier, 21 ans

Arno Mavel est le premier à avoir été mortellement blessé par le forcené. Malgré les soins apportés sur place, il a succombé à ses blessures. Il était gendarme adjoint volontaire au sein du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) d'Ambert.

Rémi Dupuis, adjudant, 37 ans

Rémi Dupuis, adjudant au sein de la communauté de brigades (COB) d'Ambert, était originaire de Pertuis, dans le Vaucluse. "La ville est particulièrement touchée par ce drame, un des gendarmes tués étant le fils d'une famille pertuisienne très impliquée dans la vie associative. Les élus présentent leurs sincères condoléances à leurs familles, à leurs proches, ainsi qu'à l'ensemble de leurs collègues gendarmes et s'inclinent devant le courage et l'engagement dont ils ont fait preuve dans l'exercice de leur mission", a réagi le maire Roger (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi