Putsch au Niger : l’ambassadeur de France est pris en « otage », selon Emmanuel Macron

En déplacement à Semur-en-Auxois, en Côte-d’Or, Emmanuel Macron a pris la parole pour annoncer que Sylvain Itté, l’ambassadeur de France au Niger, et des membres diplomatiques, « sont pris en otage littéralement à l’ambassade de France ». « On empêche de livrer la nourriture. Il(s) mange(nt) avec des rations militaires », a-t-il ajouté. Selon le chef de l’État, l’ambassadeur n’a « plus la possibilité de sortir, il est persona non grata ».

Quant à un possible rapatriement de Sylvain Itté, Emmanuel Macron est resté assez évasif : « Je ferai ce que nous conviendrons avec le président Bazoum, parce que c’est lui l’autorité légitime et je lui parle chaque jour ». Ce dernier est toujours considéré par la France comme le chef de l’État légitime du Niger.

À lire aussi Niger : pourquoi la France maintient sa position de fermeté envers les putschistes au pouvoir

Le 26 juillet dernier, des militaires avaient renversé le président Mohamed Bazoum et avaient pris le pouvoir. Fin août, ils avaient ordonné l’expulsion de l'ambassadeur de France, après le refus de Paris de se conformer à un ultimatum exigeant son départ. Le 10 septembre, Emmanuel Macron avait déjà souligné qu’un éventuel redéploiement des forces françaises stationnées au Niger ne serait décidé qu’à la demande du président Bazoum.


Lire la suite sur LeJDD